Monsieur le Président,

Après m'être auto-sondé et en accord avec moi-même, je vous demande d'interdire 5 jours par semaine toute activité de pêche même professionnelle car je n'aime pas la pêche et encore moins les poissons. Je suis végétarien ! Je vous demande également d'interdire la corrida car je n'aime pas les taureaux, d'interdire le vélo car je n'aime pas les cyclistes ni le tour de France, et j’estime qu'il y a beaucoup trop d'accidents de la route à cause des cyclistes. Pour la même raison, je vous demande d'interdire les piétons, d'interdire aux pigeons de souiller mon balcon, d'interdire les boucheries et les boulangeries, trop énergivores, les députés car les discutions sont interminables à la télévision, le foot car je ne l'aime pas, le rugby, la poule au pot, les cheminées à cause des particules fines, les voitures thermiques, les électriques aussi car on ne les entend pas et ça fait des accidents, les trottinettes, les poussettes, les autocuiseurs, les lunettes, le ping-pong, les livres et l'orthographe car je ne lis pas et en plus l'orthographe est inutile.

Voilà, ma liste est close, et si vous le voulez bien, interdisez-vous vous-même, interdisez-moi, interdisez le peuple, la vie, la joie, la terre et les planètes, les soleils et l'infini. Puis, quand tout sera interdit, n'oubliez pas aussi d'interdire aussi la connerie, mais là, il sera sans aucun doute, trop tard...

Jean de Garrigue