En décembre dernier, une équipe de biologistes de la faune de Floride capturait un python birman, le plus grand jamais découvert. L’animal, une femelle impressionnante mesurait près de 18 pieds de long (5,40 mètres) et pesait 215 livres. Congelé aussitôt après sa capture, ce python vient de faire l’objet d’une autopsie qui a permis de découvrir que la femelle était porteuse de 122 œufs, et que son dernier repas avait été un cerf de Virginie, identifié par des « noyaux de sabots » trouvés à l’intérieur de l’estomac. Cette élimination fait partie d’un programme d’éradication du python birman en Floride, espèce envahissante indésirable, qui a débuté en 2013. « Ces animaux font des ravages dans l’écosystème des Everglades et prennent des sources de nourriture à d’autres espèces indigènes » a déclaré Ian Bartoszek, biologiste de la faune et chef de projet en sciences de l’environnement pour le Protection. A ce jour, l’organisation a retiré de la nature plus de 1 000 pythons, dans une zone de 100 milles carrés, dans le sud-ouest de la Floride. Les biologistes ont capturé le python grâce à un programme de recherche unique qui utilise des émetteurs radio implantés dans des serpents mâles, qui les conduisent vers des aires de reproduction.