Voilà un anniversaire que ne sera pas fêté de la même façon, selon que l’on se trouve confronté directement ou indirectement aux grands carnivores. Si 2022 marque le 30e anniversaire de cette Directive Habitats, qui préserve un large éventail d'habitats et d'espèces dans l'Union européenne, elle garantit aux grands prédateurs (ours bruns, lynx eurasien, loup gris, carcajou) en Europe, une protection juridique. Aujourd'hui, tous les pays de la Communauté ont une présence permanente d'au moins une espèce de grand carnivore, et la forte augmentation des individus des 4 espèces prouve qu'ils prospèrent, dans les paysages polyvalents d'Europe. Cependant, la coexistence est un défi compliqué à relever, en témoigne l’augmentation des conflits homme-faune. Attaques contre le bétail, impact sur les populations de gibier, pertes de précieux chiens de chasse… Afin de refléter l'augmentation de la population de grands carnivores et de mettre en lumière les progrès scientifiques et techniques, un document a été rédigé. Il vise à :

- donner un aperçu des obligations de déclaration des États membres, en vertu de l'article 17 de la directive Habitats,

- montrer l'évolution de la population des grands carnivores d'Europe depuis leur niveau de population le plus bas (années 1950 à 1970) jusqu'aux estimations de population les plus récentes,

- fournir un bref aperçu des conflits liés à l'augmentation des populations de grands carnivores,

 - montrer comment les chasseurs envisagent une coexistence durable avec ces grands animaux prédateurs dans les campagnes européennes.