Le Tribunal Correctionnel d’Angers a condamné, mardi dernier, « SNCF Réseau », filiale de la SNCF en charge de l’entretien des voies, à 450 000 € d’amende pour : « complicité d’atteinte à l’environnement, non autorisée par personne morale à la conservation d’habitat naturel d’une espèce protégée » et « complicité d’atteinte non autorisée par personne morale à la conservation d’espèces animales non domestiques, protégées », a fait savoir dans un communiqué le procureur de la République d’Angers, Eric Bouillard. Une société de Haute-Saône, « Sefa Environnement », en charge des travaux d’élagage a également été condamnée à 30 000 € d’amende, dont 15 000 avec sursis, pour les mêmes motifs. Les faits reprochés se sont produits à Ecouflant (Maine-et-Loire), une commune de la périphérie d’Angers, entre le 15 avril et le 23 juillet 2019. Les deux sociétés sont également condamnées : « à payer solidairement des dommages-intérêts à hauteur de 10 000 € à cinq associations qui s’étaient constituées partie civile dont la LPO Anjou et France Nature Environnement Anjou ». Les parties ont un délai de dix jours pour faire appel de ce jugement a précisé le Parquet, soulignant au passage « le travail remarquable d’enquête effectué par l’OFB et le parquet d’Angers.