- Haute-Savoie : plus de peur que de mal, mais cette balle aurait pu être mortelle. Tirée par un chasseur qui participait à une battue à Essert-Salève, une balle a fini sa course dans la façade de la maison, après avoir frôlé un garçonnet de 3 ans qui jouait dans la cour avec son père. Le chasseur a été identifié et plainte a été déposée pour mise en danger de la vie d'autrui. Une enquête de gendarmerie est en cours.

- Vosges : à la limite des Vosges et de la Haute-Saône, deux chasseurs lèvent, et tirent un lièvre. Malheureusement, c’est un troisième nemrod qui a reçu une partie des gerbes de plombs, une dizaine, dans les jambes, qui ont nécessité soins et extraction.

- Somme : mardi dernier, dans un quartier d’Amiens, des écoliers qui participaient à un cross inter-écoles, ont été surpris par des tirs de chasse à proximité de leur établissement. Des chasseurs étaient bien visibles des enfants qui se trouvaient derrière le grillage de leur cour de récréation. Pas de blessé, mais une peur panique et irraisonnée des enseignants  et une grosse colère des parents contre les chasseurs.

- Manche : dimanche dernier, un homme âgé de 70 ans qui chassait à Cerisy la Forêt, a été victime d’une attaque de frelons. Piqué à plusieurs reprises par les insectes, le septuagénaire a fait une réaction allergique, un choc anaphylactique qui a entraîné ensuite un arrêt cardiaque. Il a été hospitalisé à Saint-Lô où il est décédé.

- Vaucluse : à Carpentras, la police a ouvert une enquête à la suite d’une altercation pour « menaces avec armes ». Après une dispute entre une habitante et un groupe de chasseurs, mardi dernier, un des « nemrod » a tiré en l'air avec son arme pour impressionner la dame, et deux autres auraient fait de même. Alerté par ces coups de feu répétés, le mari est sorti de la maison et s’est dirigé vers le groupe qui ne l’a pas attendu et a pris la fuite. Le couple a porté plainte au commissariat de Carpentras où la police a ouvert une enquête. Pour ces faits, on ne peut plus stupides, ils risquent 45 000 euros d'amende et sont passibles de trois ans de prison. 

- Drôme : A Oriol-en-Royans, un jeune chasseur de 25 ans a été chargé et blessé par un sanglier. Alertés, les pompiers ont pris en charge le blessé, sérieusement touché aux jambes, et l’ont transporté en urgence relative à l'hôpital de Romans-sur-Isère. 

- Moselle : hier, un chasseur de 72 ans a été blessé par balle, en fin de matinée, dans la forêt de Menskirsch, dans le Bouzonvillois, au cours d’une battue aux sangliers. Touché à la cuisse, le blessé a été rapidement pris en charge par ses camarades, avant que les sapeurs-pompiers ne prennent le relais, pour le transporter à l’hôpital Bel-Air à Thionville. Bien que la blessure soit sérieuse, le pronostic vital du retraité n’est toutefois pas engagé.