Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a salué cette décision « historique », et a félicité les États membres de s'être unis contre la triple crise planétaire du changement climatique, de la perte de biodiversité et de la pollution. Cette résolution appelle les États, les organisations internationales et les entreprises à prendre davantage de mesures pour garantir un environnement sain pour tous. « Elle contribuera à réduire les injustices environnementales, à combler les lacunes en matière de protection et à autonomiser les personnes, en particulier celles qui se trouvent dans des situations vulnérables, notamment les défenseurs des droits humains environnementaux, les enfants, les jeunes, les femmes et les peuples autochtones » a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, soulignant que la résolution aidera également les États à respecter plus rapidement leurs obligations en matière d'environnement et de droits de l'homme.