Emmanuel Macron a-t-il lâché Willy Schraen ? Il n'a pas l'habitude, le président des chasseurs de France, de ne pas annoncer lui-même les bonnes nouvelles, quand il y en a... Elle est donc restée étrangement silencieuse la FNC, à la suite de l’entretien qui a eu lieu lundi dernier, entre le Président de la République et Willy Schraen, accompagné par Thierry Cabanes (administrateur et secrétaire de la FNC). Seul ce dernier, et sans doute pas de sa propre initiative, a dévoilé une petite partie de l’entrevue, dont la discrétion laisse à penser que les attentes des chasseurs n’ont pas été à la hauteur de ce qu’ils espéraient. En langage diplomatique, Thierry Cabanes a déclaré : « La rencontre devait durer un peu moins d’une heure, mais finalement, l'entrevue s’est poursuivie plus d’une heure quarante. L'occasion pour la FNC d'obtenir des garanties du chef de l'État, qui s'est visiblement montré à l'écoute et animé d'une volonté d'agir et d'avancer rapidement… ». Du dossier des dégâts, qui a monopolisé une bonne partie du temps, il en est donc ressorti que : « La différence entre les sommes payées par les chasseurs en 2021, et le montant réel des dégâts commis par la faune sauvage en 2022, serait prise en charge par l’Etat, et que le système d’indemnisation sera entièrement revu d’ici 5 ans… ». Pas de quoi se réjouir et d’assurer aux FDC qu’elles pourront passer le cap de l’inflation. Quant aux chasseurs, pas de faux espoirs, il faudra continuer à payer !