Le premier cas de l’année vient d’être signalé dans le département des Ardennes, où un brocard « ivre » a agressé un homme qui s’apprêtait à remonter dans son véhicule. Souffrant de multiples blessures, le blessé a été pris en charge par les services de secours et transporté à l’hôpital d’Hirson. Ce comportement inhabituel de la part d’un chevreuil, plutôt méfiant, vient d’un manque de discernement dû à la consommation de pousses nouvelles et de bourgeons riches en substances alcaloïdes, qui le rend fou et… saoul. Cette ivresse passagère l’amène en des lieux qu’il fuirait habituellement, n’ayant plus cette vigilance naturelle qui l’incite à maintenir sa distance de sécurité. Dans cet état, l’animal ne perçoit plus la notion de danger, ignorant même une présence qui pourrait être dangereuse pour lui (prédateur, véhicule, humain) et peut se livrer à des dégradations importantes dans les plantations de résineux, les cultures maraichères et dans les vignes.