Encore une rêveuse de plus dans la panoplie des défenseurs des animaux. Militante pour la cause animale, la brave dame a acheté une forêt de 100 hectares au Brésil, destinée à devenir « un sanctuaire pour les animaux aux vies antérieures difficiles, et ne sera pas ouvert au public ». Circulez donc, il n’y aura rien à voir, mais, en revanche vous pouvez quand même faire un don… et pour qu’il soit à la hauteur de l’investissement, dans les motivations exprimées, les hectares se sont transformés en m², ce qui, vous en conviendrez, fait bien plus riche. Ainsi on peut lire sur la profession de foi : « Les violences sur animaux se multiplient malheureusement, et font parfois le tour des réseaux sociaux… Les animaux sont des êtres vivants, capables de ressentir la joie, la douleur, la tristesse… Et c’est à cause de cette violence que Luisa Mell a décidé d’agir… seule ! Elle vient de racheter une forêt d’un million de mètres carrés et fera de cet espace, un sanctuaire exclusivement réservé aux animaux… ». Cette forêt, située au Brésil, à Rio Grande Da Serra, devrait donc accueillir toutes sortes d’animaux, y compris ceux venus de parcs zoologiques, qui sont, pour la dame, « des endroits peu fréquentables pour les animaux ». Elle confirme également que les animaux domestiques tels que poulets, moutons ou chiens pourront vivre dans cet endroit, en harmonie avec les autres (sic !). Les autorités brésiliennes semblent un peu moins convaincues que Luisa Mell et surveille de près l’évolution de ce projet…