Un muntjac géant, espèce rare et en danger d'extinction, a été une deuxième fois repéré au Cambodge, « signe que les efforts du pays pour la préservation de la vie sauvage paient » ont déclaré les autorités locales. « L'animal a été pris en photo en juin par une caméra automatique, dans le parc national de Virachey, dans la province de Ratanakiri, au nord-est du pays » a déclaré Neth Pheaktra, porte-parole du ministère de l'Environnement. Mais la découverte n'a été officialisée que début juillet, quand les autorités cambodgiennes ont récupéré la caméra et passé au crible des mois d'images de la forêt. Le muntjac géant a été découvert pour la première fois dans les forêts voisines du Vietnam et du Laos en 1994. Sa présence dans le Parc national de Virachey est donc confirmée, d’autant plus que le biotope avait souffert d'une déforestation rampante au début des années 2000. Le muntjac géant (Muntiacus vuquangensis) est la plus grande des 12 espèces de cerfs muntjac. D’un poids pouvant atteindre une trentaine de kilos, ils ont des bois plus grands que les muntjacs communs, bien que la base soit plus courte. La queue du muntjac géant est également plus courte, triangulaire et blanche à l'extrémité. Connus également sous le nom de cerfs aboyeurs en raison de leurs cris uniques, l’espèce est considérée comme gravement menacée au niveau international. Lors du remplissage du réservoir Nakai, dans la province de Khammouane au Laos, 38 muntjacs géants avaient été capturés, étudiés puis relâchés dans la zone nationale protégée de Nakai-Nam Theun adjacente.