Effet secondaire de la tempête qui fait descendre le thermomètre à moins 45° C, le déplacement des animaux sauvages qui cherchent des lieux un peu moins exposés aux vents. L’agence fédérale a précisé que les chutes de neige dans les régions allant de Meadow Lake jusqu'à l'extrémité sud-est de la province allaient être abondantes et réduire la visibilité. Le conducteur d’un train en a été le témoin impuissant, quand son convoi est arrivé sur un troupeau d’antilopes qui était sur la voie. Par dizaines, les animaux ont été broyés par le convoi du Canadian Pacific, dans la province canadienne du Saskatchewan, malgré les coups de klaxon, que les animaux ne semblaient même pas entendre. « Lorsque ce genre d’incident se produit, les membres de l’équipage doivent en faire mention au Centre des opérations de Canadian Pacific, qui avertit les parties prenantes et les autorités provinciales » a déclaré la compagnie. Le ministère de l’Environnement a indiqué, pour sa part, que les collisions entre des trains et la faune n’étaient pas rares, et que plus de 100 antilopes avaient déjà été tuées quelques jours plus tôt dans quatre collisions avec des trains.