Depuis la nouvelle vague de décarbonation, on nous rappelle régulièrement qu’il faut baisser les émissions de dioxyde de carbone, qui sont (à la louche) de 5 tonnes par habitant de notre planète, soit pour l’année 2019 (derniers chiffres officiels) 35,560 milliards de tonnes, occasionnant, dans certaines régions du monde, des sécheresses persistantes. Les scientifiques l’affirment : réduire nos émissions de gaz à effet de serre permettra d’éviter que cela n’empire trop, mais capturer le CO² présent dans l’atmosphère n’inversera pas le sens de la marche du système climatique. Du moins, pas dans l'immédiat. Bien qu’il soit de plus en plus question de capturer du dioxyde de carbone à la sortie des usines ou directement dans l’atmosphère, plus personne ne croit que le réchauffement climatique sera contenu sous la barre des 2°. Des chercheurs de l’université de Virginie (États-Unis) se sont penchés sur les effets que la capture du CO² pourrait avoir sur celle que les climatologues appellent « la circulation de Hadley ». Comprenez, un vaste mouvement atmosphérique qui remonte l’air chaud de l’équateur jusqu’aux régions subtropicales. Or, depuis 1980, les chercheurs observent que cette circulation a progressé vers les pôles. De 0,5 à 1 degré de latitude par décennie, avec, pour principal effet, une augmentation de la fréquence des sécheresses. Les chercheurs se sont appuyés sur un modèle informatique pour, dans un premier temps, quadrupler la concentration de CO² dans l’atmosphère, puis ensuite la ramener à zéro, comme si la technologie avait pu capturer tout le CO² présent. Et ils ont observé que la circulation de Hadley était restée altérée. « En d’autres termes, si le changement climatique entraîne des modifications météorologiques qui favorisent la sécheresse dans une certaine région, l’élimination du CO² ne rétablira pas nécessairement les conditions de précipitations normales dans cette région… » a expliqué Kevin Grise, professeur au département des sciences de l’environnement, dans un communiqué de l’université de Virginie.