Dans les Pyrénées-Atlantiques, le Tribunal administratif de Pau, saisi en urgence par l’association animaliste One Voice, a interdit, mardi dernier, la chasse de la perdrix grise de montagne dans le département, chasse qui pouvait se dérouler jusqu’à dimanche prochain. Ouverte le 18 septembre, et autorisant 4 oiseaux par chasseur pour la saison, la juge des référés a estimé que « la décision du préfet de fixer un prélèvement de quatre oiseaux par chasseur pour la saison 2022-2023, porte atteinte de manière irréversible à l’état de conservation de la Perdrix grise des Pyrénées, alors même que les informations sur l’évolution de cette espèce dans le département ne sont pas connues ». Argument dont s’est réjoui l’avocat de One Voice qui a ajouté que : « L’arrêté ne précise ni le nombre de chasseurs, ni le nombre maximal de prises » pointant également l’absence de bilan démographique complet et les carences d’informations, lors de la consultation publique obligatoire qui a été ouverte en août dernier.