On pourrait le croire en lisant cet appel d’offre, publié sur les départements d’Ile de France, et lancé par le Conseil départemental de l'Essonne. Dans une procédure adaptée ouverte, on peut y lire les conditions d’octroi, et même la « Possibilité d'attribution sans négociation ». De quoi s’agit-il ? On l’apprend dans la section 4 : « Régulation de la faune sauvage sur les propriétés départementales ». En clair, il s’agit de l’organisation et la réalisation d'opérations de chasse pour réguler la faune sauvage (sangliers principalement) sur les biens du département. Le contrat est un accord-cadre mono attributaire, passé en procédure adaptée ouverte (article R 2123-1 1°), conclu pour une durée ferme de 4 ans à compter de sa notification, pour un montant maximum de… 200 000 € HT. C’est donc une nouvelle étape qui vient d’être franchie, avec une quasi-obligation de résultat, puisqu’il y aura facture à la clé. Les nouveaux « mercenaires » seront ils nombreux à répondre à la demande ? On le saura prochainement, mais cette affaire, qui bouscule et bascule les données, mérite d’être suivie de près…