Pas content Jean-Maurice Boillon, le président de la FDC 25, et pour cause. A la suite de l’affaire révélée par l’Est Républicain, le dimanche 20 août, la FDC 25 dénonce les conditions dans lesquelles des chiens de chasse ont été retrouvés et annonce qu’elle a décidé de se joindre à la procédure engagée par la SPA. Voici les termes du communiqué de la FDC :

« Dimanche 20 août, un article du journal L'Est Républicain relatait des faits inacceptables concernant des chiens de chasse, sur la commune des Premiers Sapins. Suite à plusieurs signalements faisant état de chiens malades ou morts dans un chenil, des enquêteurs de la SPA ont découvert, sur le secteur de Vanclans, un parc isolé où 28 chiens de chasse sont détenus dans des conditions affligeantes ! En outre, plusieurs d'entre eux sont retrouvés morts au milieu de la meute, ou en état de décomposition avancée. Pour l'un, il ne reste que le squelette et la tête, les chairs ayant été consommées. Les gendarmes du Doubs sont intervenus, et la SPA entame, à juste titre, une procédure judiciaire. La Fédération condamne très fermement ces faits honteux, inadmissibles, et décide de se joindre à la procédure engagée par la SPA. Il n'est pas acceptable que des individus se revendiquant « chasseurs », viennent entacher le respect que nous témoignons et rendons à nos compagnons de chasse. Ainsi, ils portent atteinte à l’image, aux intérêts et aux valeurs de la grande majorité des chasseurs qui placent le bien-être de leurs chiens au cœur de leurs préoccupations. La bientraitance animale est une préoccupation sociétale que porte la Fédération des Chasseurs. A ce titre, elle organise depuis deux ans des formations « ACACED » (Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d'Espèces Domestiques) qui affichent toutes « complet », ce qui prouve l'importance qu'accordent les chasseurs au bien-être de leurs compagnons. La Fédération coopère également avec la SPA afin d'améliorer les conditions de vie des chiens de chasse en intervenant directement avec elle auprès de leurs propriétaires afin de leur apporter les recommandations nécessaires depuis plusieurs années ».