Le remplaçant d’Amélie de Montchalin est connu. Il s’agit de Christophe Béchu, maire d’Angers. Ministre délégué en charge des Collectivités territoriales, il change donc de poste et de fonction au sein du gouvernement d’Elisabeth Borne. Proche d’Edouard Philippe, Christophe Béchu est classé dans une droite modérée « Macron-compatible ». Bien décidé à faire entendre la voix des élus locaux, son nom était régulièrement cité pour accéder à de plus hautes responsabilités. Ancien président du Conseil général de Maine-et-Loire (2004-2014), sénateur de 2011 à 2017, maire d'Angers et président d'Angers Loire Métropole depuis 2014, ce diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris est titulaire d’un DEA et d’un DESS de droit des interventions sanitaires et sociales des collectivités locales. En octobre 2021, il participe au lancement du nouveau parti « Horizons79 », fondé par l'ancien Premier ministre Édouard Philippe, et en est nommé secrétaire général. C’est donc lui qui va mener le ministère de la Transition écologique à partir de ce jour. Rappelons à son sujet que le 19 janvier 2016, il avait soutenu et signé les amendements visant à maintenir le « Conseil national de la chasse et de la faune sauvage » (CNCFS) hors du « Comité national de la biodiversité » (CNB) : « La disparition du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage constituerait une erreur pour la biodiversité en général et la chasse en particulier. Il convient de conserver cette instance consultative tant les questions cynégétiques ont un caractère spécifique. Le Conseil national de la chasse et de la faune sauvage est non seulement représentatif de la filière cynégétique mais aussi de l'ensemble des parties prenantes (agriculteurs, forestiers et écologistes). Il permet de rassembler et de confronter des avis et des visions scientifiques, écologiques et socio-économiques. La chasse ne saurait se résoudre à être un diverticule de la biodiversité de par sa dimension associative, culturelle et économique ».