En septembre 52 avant J-C, Vercingétorix et son armée reconduisaient les Romains de Jules César dans la vallée, sous le plateau de Gergovie. Cette « gauloiserie » a valu à ce site au caractère exceptionnel, une protection de niveau national, dont la conservation et la préservation présentent un intérêt général du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire et pittoresque. Considérant le riche passé de Gergovie, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et Bérengère Couillard, secrétaire d’État chargée de l’Écologie, ont officialisé le classement du site « de la bataille de Gergovie, des oppida arvernes de Corent, Gergovie et Gondole et des camps de César », classé désormais « patrimoine historique et pittoresque ». Situé à sept kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, à la limite des parcs naturels régionaux des volcans d'Auvergne et du Livradois-Forez, le plateau de Gergovie est la figure de proue d’un patrimoine historique et paysager d'exception. Lieu de la bataille éponyme et symbole de la victoire des gaulois, cet oppidum (ville celte fortifiée) est également un formidable belvédère qui s’étire en direction du Val d’Allier et permet de découvrir d’autres sites historiques, dont la concentration et la richesse sont uniques en Europe : l’oppidum de Corent, probable capitale du peuple arverne en 120 av. J-C, situé sur les communes de Corent et Veyre-Monton mais aussi l’oppidum de Gondole sur la commune du Cendre.