Les gendarmes de Beaumontois-en-Périgord et l'OFB ont relevé, samedi dernier 8 octobre, trois infractions sur une vingtaine de chasseurs contrôlés. Alors que la saison courre déjà depuis un mois, les contrôles aléatoires de poursuivent « … pour vérifier que les amateurs qui s'adonnent à leur passion, le font dans le strict respect de la réglementation ». Les forces de l'ordre ont relevé trois infractions : l’une pour pratique de la chasse avec une arme de tir sur les routes (ce qui est interdit par la loi) ; pour la deuxième infraction relevée, les gendarmes ont trouvé des cartouches à chevrotines (interdites pour la chasse en Dordogne) ; et pour la troisième infraction, le chasseur était en train de téléphoner au volant de son véhicule pendant la chasse. Cela étant, un avertissement qui appelle l’attention a été donné à un chasseur qui avait utilisé son GPS pour localiser les chiens pendant la chasse, ce qui est interdit et puni, théoriquement de 1 500 euros d'amende. Rappelons que ces appareils sont autorisés uniquement pour localiser les chiens dès la fin de la partie de chasse, afin de les récupérer au plus vite et ainsi éviter des accidents, et non pour servir de base de renseignements pour faciliter l’action de chasse. « Ensemble œuvrons à l’exercice d’une pratique de la chasse dans des conditions de sécurité optimales pour les chasseurs et les non-chasseurs » ont rappelé les forces de l’ordre.