La ministre de la Transition énergétique en charge des négociations climatiques internationales, Agnès Pannier-Runacher, a accompagné le Président de la République pour l’ouverture de la 27ème Conférence des Parties (COP27). Événement majeur du calendrier climatique international de 2022, cette conférence suit la COP26 qui s’est tenue en 2021 à Glasgow et qui a finalisé les règles d’application de l’Accord de Paris, et précède la COP 28 qui se tiendra à Dubaï en 2023. Pendant deux semaines, les représentants de près de 200 pays vont tenter d'accélérer la lutte contre le changement climatique, dans un contexte particulièrement difficile. Cinq enjeux clés sont au programme de ce sommet :

- Créer un mécanisme de financement pour faire face aux pertes et dommages.

- Renforcer les objectifs nationaux de réduction des émissions.

- S'assurer que la promesse de financement climatique de 100 milliards de dollars sera tenue.

- Intensifier le soutien à l’adaptation.

- Respecter les engagements pris à Glasgow.

La valse des milliards de dollars donne le vertige puisque, d’après les estimations avancées, jusqu’à 340 MD seront nécessaires d’ici 2030 et 565 milliards d'ici 2050…