Jeudi dernier 24 novembre, la proposition de loi d'Aymeric Caron visant à interdire la corrida, était au programme de la niche parlementaire LFI. L’ex-journaliste devenu député comptait sur le soutien des siens, mais plusieurs d’entre eux avaient fait savoir qu’ils préféraient s’abstenir plutôt que voter pour. La division étant actée, la modification du Code pénal en son article 521-1 concernant la maltraitance animale (« ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ») devenait impossible. Sagement, plutôt que de voir sa proposition déclinée, le député Caron, l’a purement et simplement retirée de la niche parlementaire. Le monde de la chasse qui associe corrida et chasse à courre est satisfait, mais ne nous réjouissons pas trop vite, ce n’est, n’en doutons pas, qu’un répit…