Environnement et formation sont au cœur des préoccupations du Barreau de Grenoble. Dès le début de leur mandat, le bâtonnier Jean-Yves Balestas et la vice-bâtonnier Sylvia Rizzi ont inauguré une commission dédiée à l’environnement et à la transition énergétique. Ils ont pour projet de mettre sur pied un procès fictif impliquant les collégiens et les lycéens de l’agglomération grenobloise. Les élèves mettront en cause, selon les règles d’une véritable procédure, l’Etat Français sur ses défaillances en matière de protection du climat. « C’est un évènementiel que l’on souhaite mener avant la fin de l’année. Les collégiens et lycéens seront les accusateurs, accompagnés par les avocats et le tribunal, pour réfléchir à ce que l’on n'a pas fait pour protéger la planète » ont-ils déclaré. Concernant la formation, ils souhaitent également mettre en place un partenariat avec la faculté de Droit de Grenoble, pour développer l’alternance, si possible dès l’année prochaine. « Cela existe ailleurs, mais pas à Grenoble, alors que nous comptons un grand nombre de jeunes étudiants, qui pourraient passer, durant leur deuxième année de master, quelques jours dans des cabinets d’avocats, entre leurs journées d’université. Nous avons une vraie difficulté à trouver des jeunes qui s’investissent dans ce métier. L’apprentissage fidéliserait l’étudiant dans le cabinet » ont-ils fait valoir.