C’est la « Fondation 30 millions d’amis » qui l’affirme : pour la 6e année consécutive, le baromètre annuel qu’elle mesure avec l’IFOP montre que la protection animale est au cœur des préoccupations des Français. C’est sans doute vrai et personne n’en doute, mais l’affaire se complique quand la fondation affirme que 4 Français sur 5 demandent l’interdiction de la chasse en période de repos (dimanche, vacances scolaires, jours fériés), y compris chez les ruraux et chez les électeurs du Président de la République (sic !). « Ainsi, 79% des sondés disent oui au dimanche sans chasse, un chiffre en constante augmentation au fil des ans, et en progression de 3 points par rapport à 2022 » reprend la Fondation qui ajoute : « 76% des personnes interrogées et qui sont favorables à ce que le dimanche soit un jour non chassé… sont originaires de communes rurales ! Voilà qui met à mal l’argumentaire des défenseurs de la chasse assimilant grossièrement leur activité à la ruralité, arguant que l’interdiction de la chasse le dimanche ne serait qu’une élucubration de citadins déconnectés des territoires ». Mais là où tout part à vau l’eau, c’est quand la fondation avoue que… « l’enquête a été menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP, du 4 au 5 janvier 2023, auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans. Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas après stratification des régions et catégorie d’agglomération ». Alors là, on tombe en pamoison ! Car, et tenez-vous bien, 76% de 1007 sondés, ça donne exactement 765 personnes âgées de 18 ans qui seraient représentatives de la société française. Avec de tels arguments, nous sommes morts… de rire !