Le ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public, jusqu'au 12 novembre prochain, un projet de décret qui proroge d'un an la validité de l'arrêté du 3 juillet 2019. Cet arrêté fixe la liste des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts (Esod), nouvelle appellation des espèces dites « nuisibles », dans chaque département. Selon le Code de l'environnement, cette liste est valable trois ans, et aurait donc dû être actualisée pour le 1er juillet 2022, mais la pandémie de Covid, avec les restrictions qu’elle a engendrées, ont fait que les FDC n’ont pas été en mesure de mener à bien leurs missions de suivi et de collecte de données sur les dégâts. Dans certains départements le piégeage étant interdit, il n’y avait que la régulation à tir qui était autorisée, et d’autre part, les rassemblements de chasseurs, déconseillés voire interdits, ont empêché la gestion des territoires. Au regard de l’importance de ces données, essentiellement produites par les piégeurs et les FDC, la FNC, les piégeurs et le ministère de la transition écologique souhaite prolonger la durée du classement actuel un an de plus, c’est-à-dire jusqu’au 30 juin 2023.