Jusqu’au 1er janvier 2023 inclus, l’équipe « INPN Espèces » défie les contributeurs une dernière fois en 2022, pour partir à la recherche de 6 espèces.

En métropole, il s’agit de découvrir, ou redécouvrir :

- Le Gros bec casse-noyaux (Coccothraustes cocothraustes), passereau le plus gros de la famille des Fringillidés. Il se reconnaît à son gros bec triangulaire qui lui permet de décortiquer graines et noyaux en hiver. Cet oiseau, qui apprécie les forêts de feuillus et de conifères, se rencontre aussi dans les parcs et vergers, et même dans les jardins en hiver, friand des graines distribuées dans les mangeoires.

- L’Hibernie défeuillante (Erannis defoliaria), l’une des rares espèces de papillons dont les adultes volent uniquement en hiver. Il s’observe aussi bien en campagne qu’en ville près d’arbres ou d’arbustes, leurs chenilles se nourrissant de feuillages.

- Le Houx commun (Ilex aquifolium), arbuste fréquent dans les forêts. Il est très facile à reconnaître car il garde des feuilles vertes, aux pointes acérées, toute l’année. Sa particularité est que les pieds sont soit mâles (portant les étamines) soit femelles (portant les carpelles). Seuls les pieds femelles portent sur leurs rameaux les fruits rouges sphériques, et toxiques.

- La Tubaire hivernale (Tubaria hiemalis), champignon au chapeau couleur brun-ocre de 2 à 5 cm de diamètre. Il est visible de l’automne à la fin de l’hiver. Il peut être trouvé sur les bords de chemin, les talus ou en bordure de bois de feuillus.

En outre-mer :

- L’Aigrette neigeuse (Egretta thula), oiseau blanc de la famille des hérons. Il réside à l’année en Guadeloupe, Martinique et Guyane française. Cette espèce protégée fréquente les zones humides des mangroves, lagunes du littoral, ou les rives des cours et plans d’eau, où il se nourrit de poissons, amphibiens, crustacés ou autres invertébrés.

- L’Oiseau lunettes gris (Zosterops borbonicus), petit passereau de la famille des Zosteropidae, endémique de la Réunion. Son plumage va de la couleur grise à brune. Il est le seul oiseau à lunettes à avoir perdu le cercle oculaire blanc caractéristique de sa famille. On le retrouve dans la plupart des habitats de l’île, dans les forêts, jardins ou les landes mais il préfère les milieux ouverts. Très mobile, il se déplace toujours en groupe de 6 à 20 individus.

Une fois ces espèces trouvées en milieu naturel et photographiées, transmettez vos observations sur l’application « INPN Espèces » afin de gagner des points bonus : 1 000 points par observation envoyée (un seul bonus de points par espèce ciblée). Vous pourrez découvrir votre nouveau classement et niveau sur l’application ou la plateforme « Détermin’Obs » lorsque vos observations seront validées.

(Crédits photos : Oiseau lunettes gris © P. Ferret ; Hibernie défeuillante © D. Morel ; Grosbec casse-noyaux © S. Wroza ; Tubaire hivernal © L0new4nder3r ; Aigrette neigeuse © S. Wroza ; Houx commun © O. Escuder)