Les loups terribles (Canis dirus), célèbres pour leur imposant gabarit, se sont séparés des autres canidés il y a six millions d'années, révèle une étude publiée dans la revue « Nature ». Une équipe internationale a donc, pour la première fois, pu analyser le génome de plusieurs spécimens de loups terribles, ces loups géants qui se sont éteints il y a environ 13 000 ans. Le Dr Kieren Mitchell, membre d'une équipe de 49 chercheurs provenant de neuf pays, les décrit ainsi : « Les loups terribles sont parfois signalés comme des créatures mythiques, des loups géants rôdant dans des paysages gelés et sombres, mais la réalité s'avère encore plus intéressante… Les chercheurs ont analysé le génome présent dans des fossiles de Canis dirus, datés de 13 000 à 50 000 ans, et les résultats montrent que cette espèce disparue, était en réalité très différente du loup gris et d'autres canidés comme le coyote. Il y a des dizaines de milliers d'années, l'Amérique du Nord était le terrain de chasse de carnivores redoutables, dont ce loup qualifié de « terrible » avec sa masse supérieure à 60 kilos, des dents plus grandes et des mâchoires plus puissantes que celles de tous les canidés connus… ». Pas étonnant donc que le carnivore ait inspiré la fiction, jusqu'à apparaitre dans la série Game of Thrones qui l'a popularisé.