Samedi dernier, à la salle des sports de Losse (Landes), s’est tenue une rencontre prometteuse entre chasseurs et non-chasseurs. Convaincu que le dialogue est possible, Thierry Béréziat, technicien à la FDC 40, avait organisé cette journée en conviant la fondatrice d’une association pour la biodiversité, Sandra Zinck, et toutes les personnes intéressées par la protection environnementale et animalière. La matinée fut consacrée à la découverte des lagunes de Losse, ce qui a permis aux participants de faire connaissance et de découvrir ce qui les rapproche. Après le déjeuner, tous se sont retrouvés à la salle Raphaël-Jourdan, où Thierry Béréziat fit un exposé sur les lagunes et autres prairies naturelles, et présenta la chasse, avec ses particularités et ses diversités. Cela lui a permis de définir le rôle des chasseurs et leur implication dans la reconquête de la biodiversité. Puis Laura Labarthe, responsable du centre Alca Torda, géré par la FDC 40, a apporté des précisions sur les activités du centre, depuis l’appel, l’accueil, les soins et la réhabilitation des animaux au moment où ils sont relâchés. Enfin, Sandra Zinck, venue spécialement de Moselle, a précisé que depuis près d’un an, elle échange avec Thierry Béréziat dans le but de découvrir le territoire, ses richesses et d’établir un dialogue constructif, apportant des informations sur le business des animaux de compagnie, déplorant les activités extrémistes de la protection animalière et de certains chasseurs. La compréhension réciproque a régné au cours de la journée, les deux parties reconnaissant l’intérêt d’œuvrer ensemble pour le mieux de la nature et de sa biodiversité.