Les derniers comptages de bouquetins, dans le Parc national des Pyrénées, fait état de 330 animaux, à la grande satisfaction des autorités du Parc. Sur la seule vallée de Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées, là où ont eu lieu les premières réintroductions en 2014 et 2015, la population est aujourd'hui estimée à plus de 200 individus. Cette année, 50% des femelles sont accompagnées de leur cabri de l’année, et comme les conditions climatiques étaient excellentes à la période des naissances, le taux de survie est de l’ordre de 100%. Toujours dans les Hautes Pyrénées, 63 bouquetins ont été comptés en vallée de Luz-Gavarnie où le taux de reproduction constaté cette année est inférieur, avec 43% des femelles suitées . « Un renforcement de la population est prévu pour le printemps prochain, afin que ce noyau prenne lui aussi son envol dans ce milieu favorable à son épanouissement » précise le Parc National. Enfin en Vallée d'Aspe (Pyrénées-Atlantiques), une soixantaine de bouquetins forment une colonie équilibrée et viable, où les naissances recensées dans cette population nouvellement réintroduite sont prometteuses puisque 11 des 13 femelles présentes ont un cabri. Du côté sanitaire, et à ce jour, les bouquetins du parc sont en bonne santé. Le Parc national des Pyrénées est donc très optimiste pour conforter dans le temps la présence du bouquetin ibérique dans le massif. (Photo PN des Pyrénées)