Pour les animaux, l’odorat est le sens indispensable à la quête de nourriture et à la communication. Chez le chien, ce formidable système d’analyse en fait un auxiliaire indispensable pour la chasse. D’un point de vue évolutif, l’odorat est certainement le plus ancien système sensoriel développé par les organismes vivants. Il permet, à un grand nombre d’animaux, de pouvoir identifier leurs congénères, de trouver leur nourriture ou encore, de détecter la présence d’un danger potentiel. Néanmoins, à l’instar des quatre autres sens (vue, ouïe, toucher et goût), la finesse de l’odorat peut être extrêmement variable d’une espèce à l’autre. Si l’Homme, par exemple, parvient à identifier les seules odeurs nauséabondes d’un excrément canin logé sous ses bottes, son chien de chasse y puisera, lui, une source incomparable de renseignements sur l’auteur de la chose : sexe, âge, état de santé, statut social, nourriture récemment ingérée, etc...

 

Par Hubert Buiron

Lire le document PDF