Début septembre 2022, l’ONF a affirmé son offre de « compensation écologique » pour les entreprises et les collectivités porteuses de projets d’aménagement. Avec plus de 11 millions d’hectares de forêts et espaces naturels gérés durablement, l’Office, en sa qualité de gestionnaire historique des forêts publiques françaises, propose une grande variété de sites pour accueillir ces projets. La compensation écologique d’un projet d’aménagement est le dernier maillon de la séquence « ERC » (Éviter-Réduire-Compenser) prévue par la loi pour la « Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » du 8 août 2016. Après avoir mis en œuvre des pratiques d’atténuation des impacts, les entreprises et les collectivités sont tenues de compenser les impacts résiduels d’un projet, causant une perte nette de biodiversité à travers des mesures compensatoires environnementales sur un site naturel dédié. C’est là que l’ONF décline son offre autour de trois actions : - Recherche et mise à disposition du foncier ; - Réalisation des mesures compensatoires ; - Suivi et coordination dans la durée. L’Office définit le projet, sa durée, son emplacement, élabore le plan de gestion associé et pilote sa réalisation. Plusieurs entreprises se sont déjà engagées pour préserver la forêt et sa biodiversité en compensant les impacts de leurs projets d’aménagement : APRR, RTE, SNCF, IDF Mobilités, société du Canal Seine Nord Europe, DREAL Hauts de France.