Depuis début juillet, quatorze génisses ont été attaquées par des loups dans le Doubs, le Jura et le canton de Vaud, en Suisse, et cette situation inquiète de plus en plus les agriculteurs. Si des tirs de défense ont bien été autorisés, les éleveurs craignent qu’ils ne soient pas suffisamment dissuasifs pour éloigner les prédateurs, dont les effectifs sont en constante augmentation. Au cours des deux dernières semaines, deux vaches montbéliardes ont été tuées dans des attaques attribuées aux loups, et six autres blessées. Deux meutes ont été identifiées dans la région, l’une sur le territoire du Col du Marchairuz et du Risoux, et l’autre sur le Mont d’Or. Attentives à la situation, les autorités ont mis en place un plan de protection qui sera évolutif en fonction de la situation, et pourra aller jusqu’à l’instauration de tirs de prélèvement.