Le jeune ours âgé d’un an et demi, trouvé mort samedi dernier dans un canyon situé sur la commune de Melles (Haute-Garonne), a été transporté et autopsié à l’école vétérinaire de Toulouse. Les vétérinaires ont révélé la présence de morsures au niveau du cou ainsi que des traces de violents coups de griffes. L’animal avait plusieurs côtes cassées dont une qui a certainement provoqué sa mort par perforation du cœur. Dés la découverte du cadavre par des Espagnols qui faisaient du canyoning, les autorités étaient alertées et une enquête aussitôt ouverte par le parquet de Saint-Gaudens pour « destruction non autorisée d’espèce protégée ». Selon le procureur de la République, Christophe Amunzateguy, « L’autopsie pratiquée sur l’animal le mardi 21 juin, exclut clairement toute intervention humaine ».