Dans un communiqué publié hier, la FNC revient sur l’affaire qui l’oppose à la LPO, au sujet de la création de la « Ligue pour la Protection des Oiseaux ». Les défenseurs des oiseaux d’aujourd'hui ont du mal à admettre, et reconnaitre, que leur mouvement a été créé par des chasseurs en 1912. Ainsi on peut lire : « La Ligue de protection des oiseaux (LPO) dans sa stratégie d’attaque systématique de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) vient d’essuyer un nouveau revers devant la Justice. La FNC avait simplement osé rappeler l’histoire de la LPO, en faisant mention, dans la brochure de 24 pages « la chasse, cœur de biodiversité » que celle-ci « avait été créée en 1912 par des chasseurs ». La Cour d’Appel de Paris a de nouveau rejeté les prétentions de la LPO, allant même jusqu’à déclarer nulle son action, et la condamnant à verser à la FNC 2 000 € pour les frais de procédure que celle-ci a dû engager pour sa défense. Dans cette procédure, la LPO réclamait, en référé, à la FNC pas moins de 26 000 €, outre des astreintes, notamment en réparation du préjudice moral qu’elle revendiquait, à la suite du refus par la FNC de publier en ligne sur le site « https://www.chasseurdefrance.com » une prétendue réponse à l’origine de sa création par des chasseurs. Déboutée de ses prétentions par ordonnance de référé rendue le 16 novembre dernier, elle avait cru bon interjeter appel. La voilà renvoyée à ses origines cynégétiques ! ».