La liste verte de l'UICN récompense les réussites en matière de conservation de la nature dans le monde entier. Une zone protégée, ou conservée, qui satisfait à ses normes sera certifiée et reconnue comme obtenant des résultats durables pour les personnes et la nature, d'une manière juste et efficace. C’est dans ce cadre que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé, à la COP15 à Montréal, qu'elle avait ajouté 16 autres zones de protection à sa liste verte. Parmi ces zones protégées, onze sont en Chine, dont le parc national de Qianjiangyuan, dans la province du Zhejiang (est), et la célèbre zone touristique de Huangguoshu dans la province de Guizhou (sud-ouest). « La communauté internationale peut apprendre de la pratique chinoise en matière de civilisation écologique », a déclaré James Hardcastle, chef de l'équipe des zones protégées et conservées de l'UICN, qui a ajouté : « Nous ne pouvons que soutenir, travailler, aider et apprendre de la Chine sur la manière dont elle traite la nature, les zones de conservation, les parcs nationaux, les réserves naturelles… », oubliant, mais diplomatie oblige, de rappeler que la Chine est le premier émetteur mondial de carbone. L’hypocrisie verte n’a pas de limite !