Depuis le 1er juillet dernier, au nom de la bientraitance animale, la société SVA (Société Vitréenne d’abattage) a mis fin à l’abattage sans étourdissement préalable dans ses abattoirs de Vitré (Ille-et-Vilaine) et Trémorel (Côtes-d’Armor). Ces deux établissements, qui effectuaient environ 15% d’abattage « rituel » ont donc pris une décision courageuse et engagée, selon Jérôme Lebec le directeur général de la société, filiale d’Agro-Mousquetaires, qui a déclaré : « Nous souhaitons devenir une référence nationale en matière de bientraitance animale. Les deux abattoirs du groupe agro-industriel, à Vitré et Trémorel ont donc mis fin depuis le 1er juillet, à l’abattage sans étourdissement préalable des animaux. Cette forme d’abattage, halal ou casher, déroge aux pratiques classiques qui imposent l’étourdissement préalable des animaux avant leur saignée. La responsabilité en incombe aux États membres de l’Union européenne, et pour ce qui nous concerne, sur 300 000 bovins abattus annuellement, le « rituel » concernait 15 % de ces animaux ».