Programme de cette épreuve (qui ne manque pas de selles) :

 

- Jour 0 : arrivée des concurrents à Oulan-Bator,

- Jour 1 : session d'une demi-journée couvrant le kit technique, le suivi par satellite des coureurs, les règles et la gestion de la course, les protocoles de communication,

- Jour 2 : rencontre et découverte des chevaux dans la steppe, session de formation avec briefings vétérinaires, tests des protocoles de communication,

 

- Jour 3 : entraînement avant la course, puis briefing médical, les systèmes de sauvegarde et la navigation en kit complet à l'aide des trackers satellites et GPS,

 

 

- Jour 4 : début de la course. Le grand jour commence avec la pesée finale pour vérifier les kits. Puis, départ pour les mille kilomètres… soit 100 km par jour pour le cavalier et au maximum 35 km pour un seul cheval, ce qui impose deux autres changements de montures dans la journée, aux relais prévus…

 

- Jour 13 : dernier jour de course suivi de la cérémonie de remise des prix et de la légendaire fête, au camp d'arrivée,

- Jour 14 : retour à Oulan-Bator

Au cas où, cavalier confirmé, vous seriez intéressé pour participer à cette épreuve, voilà ce qu’il faut faire : cliquez sur « Apply to Race » sur le site web « mongolderby.com » et répondez aux questions préliminaires. Les organisateurs évalueront toutes les candidatures selon une série de critères. Si vous êtes sélectionné pour un entretien, vous serez contacté par l'un des membres de l’équipe de vétérans du Derby, qui organisera un rendez-vous pour vous appeler… A savoir également que le bien-être des chevaux est la priorité du « Mongol Derby ». Il est donc indispensable d’être cavalier ayant la capacité éprouvée à se gérer lui-même, ainsi que les chevaux qu’il montera pendant la course. Le poids maximum du cavalier « équipé » est de 85 kg, et cette règle est « non négociable ». Prochaine épreuve : août 2023 !

 

Le 17 août dernier, Erdenne-Ochir Uuganbayar, qui avait tout au long de ces dix journées de course, résisté au peloton de courreurs, franchissait en vainqueur la ligne d'arrivée. Une magnifique et méritée victoire pour ce cavalier hors pair, au talent qualifié de surnaturel et aux réserves illimitées de bonne humeur et de gentillesse.