Après douze années de services, Tamás Marghescu a quitté ses fonctions de directeur général du CIC. Il est remplacé par Sebastian Winkler, qui a été embauché comme directeur général adjoint en avril 2022. Il sera secondé par Arno Wimpffen qui rejoindra également l'équipe de direction en tant que directeur général adjoint, après avoir travaillé pour le CIC comme consultant. Depuis sa nomination au poste de directeur général en 2010, Tamás Marghescu a contribué à faire du CIC l’organisation cynégétique figure de proue sur les questions liées à la chasse, à la conservation et à l'utilisation durable. Sous sa direction, le CIC a poursuivi, avec succès, un certain nombre de projets et d'initiatives clés. Cela comprend la mise en place du partenariat de collaboration sur la gestion durable de la faune sauvage (CPW), la création du programme 1 euro par chasseur et la négociation du statut diplomatique du CIC en Hongrie. « Je prends plaisir à passer le relais à mon successeur, Sebastian Winkler, que j'ai eu le privilège de proposer au recrutement après un processus de sélection équitable et transparent. Je connais Sebastian depuis de nombreuses années, et nous avons même travaillé ensemble pendant mon séjour à l'UICN. En toute confiance, je peux dire qu'il continuera à développer le CIC sur sa voie pour devenir une organisation mondiale de conservation encore plus respectée. Je suis redevable à mon personnel et au réseau étendu de CIC pour leur travail à l'appui de la faune, des gens et de notre passion pour la chasse » a déclaré Tamás Marghescu qui continuera à œuvrer avec le CIC en tant qu'ambassadeur, où il s'engagera dans un travail politique à Bruxelles tout en collaborant étroitement avec la FACE, ainsi que dans des activités de mobilisation de ressources pour financer les nombreuses tâches qui attendent le CIC. En tant que nouveau directeur général, Sebastian Winkler a parlé de son rôle et de l'avenir du CIC : « Je tiens à remercier notre président, Philipp Harmer, et notre directeur général sortant, Tamás Marghescu, pour l'excellent soutien et les conseils qu'ils m'ont prodigués au cours des sept derniers mois d'intégration. Je crois fermement qu'il faut bâtir sur ce que mes prédécesseurs ont accompli. Mon arrivée coïncide avec plusieurs développements, parmi lesquels nos statuts nouvellement adoptés et le lancement de l'initiative de collecte de fonds du Club 200. J'ai hâte de diriger le CIC sur ces projets et d'autres initiatives qui positionneront davantage le CIC en tant qu'organisation véritablement internationale équipée pour le 21e siècle… ».