Le 26 octobre dernier, les eurodéputés Álvaro Amaro et Alex Agius Saliba, en collaboration avec la FACE, ont organisé une conférence de haut niveau sur : « Les nouvelles opportunités pour la conservation des oiseaux d'Europe ». Dans son discours d'ouverture, Álvaro Amaro a déclaré : « La proposition de la CE pour la restauration de la nature peut jouer un rôle essentiel… Les habitats restaurés profiteront grandement aux espèces d'oiseaux… Si nous voulons nous assurer du succès de cet engagement, nous devons impliquer tous les acteurs ruraux concernés et mettre en place les bonnes incitations… ». Message reçu par Barbara Herrero Cangas, de Birdlife Europe & Central Asia, qui a ajouté : « Les défenseurs de l'environnement et les chasseurs devraient avoir le même objectif : des populations d'oiseaux en bonne santé. Nous avons assisté au rétablissement de nombreuses espèces grâce à une bonne législation qui a été appliquée, à des décisions fondées sur la science et à des investissements dans la conservation active. Mais les oiseaux sont toujours en déclin. Nous avons maintenant une énorme opportunité de ramener les oiseaux et leurs habitats, grâce à la nouvelle loi sur la restauration de la nature. Nous espérons voir la communauté des chasseurs fortement mobilisée en faveur de la loi, aux côtés des ONG environnementales… ». Ce qu'a confirmé Nicolas Rivet, directeur de la FNC. Il a décrit les efforts déployés par les chasseurs français, et souligné qu'ils représentent un grand groupe d'acteurs ruraux, extrêmement actifs sur le terrain. Au total, ils réalisent plus d'un millier de projets en faveur de la biodiversité, allant du suivi des oiseaux migrateurs par marquage GPS ou radars, à la création et la gestion d'habitats, en passant par la restauration des zones humides et la détection des maladies de la faune. Il a également, et très diplomatiquement, démontré que la communauté des chasseurs de France est un moteur de la conservation de la nature.