Voilà sans doute l’une des plus graves résolutions du Parlement européen, qui « exhorte » les États membres et la Commission européenne à interdire l'importation de trophées de chasse de toutes les espèces inscrites à la CITES. Si cette recommandation était suivie, elle mettrait fin aux efforts de conservation et aux moyens de subsistance humains à travers le monde. Cette nouvelle fait suite au vote d'une résolution proposée pour déterminer les objectifs de l'UE, et sera débattue lors de la conférence des parties CITES-CoP19, qui se tiendra du 14 au 25 novembre 2022. Le paragraphe 39 stipule ceci : « Prie instamment la Commission et les États membres de prendre des mesures immédiates et efficaces dans le cadre de leurs engagements énoncés dans la stratégie de l'UE en matière de biodiversité, pour interdire l'importation de trophées de chasse dérivés d'espèces inscrites à la CITES ». Quelques remarques émergent cependant de cette proposition :

- Dans l'état actuel de la réglementation, les espèces inscrites à l'Annexe I de la CITES (gravement menacées d'extinction) sont déjà interdites au commerce (qui n’est autorisé que dans des circonstances exceptionnelles).

- Les espèces inscrites en Annexes II et III, en revanche, peuvent être commercialisées de manière durable et sans menace pour les populations d'animaux sauvages en fonction de la situation. Cela signifie que la nouvelle résolution sape la convention CITES, un organisme qui existe pour réglementer le commerce des espèces sauvages.

- Le Parlement européen n'a pas donné aux parties prenantes des pays qui seraient les plus touchés par une telle interdiction, une possibilité adéquate d'exprimer leurs préoccupations au cours du processus décisionnel.

Bien que cette recommandation ne soit pas juridiquement contraignante, car elle ne fait « qu’exhorter » les Etats membres à prendre des mesures immédiates et efficaces, les résultats du vote, pour soumettre cette résolution, montrent une situation préoccupante qui doit être traitée de toute urgence, et avant cette conférence de novembre…