On ne sait si l’oiseau a quitté son parcours initialement prévu pour aller « se faire la belle » avant de livrer son message, mais son parcours original a surpris les spécialistes de cet art. Le pigeon a été trouvé par un promeneur sur le littoral de Saint-Leu, à la Réunion, le 27 août dernier. Mais facteur aggravant, il a été mis en quarantaine pour cause de grippe aviaire avant d’être confié au centre de soins de la société d’études ornithologiques de La Réunion (Seor), à Saint-André. C’est là que ses soigneurs ont pu localiser son propriétaire, éleveur à Taïwan. L’animal était porteur de trois bagues : l’une à la patte gauche permettant d’ouvrir électroniquement son box lors de son retour, les deux autres à la patte droite, portant des sigles et des numéros, ce qui a permis d’identifier sa provenance.