La sanction est tombée lundi dernier : pour ne pas avoir suffisamment agi contre la pollution de l'air, l'Etat français a été condamné à une amende record de 20 millions d'euros. En cause, le dioxyde d'azote et les particules fines PM-10, issus de l'activité industrielle, du chauffage domestique ou encore du trafic automobile, qui polluent l’atmosphère. Alerté depuis plus de 10 ans, le gouvernement n’a, semble-t-il, pas pris toutes les mesures nécessaires pour endiguer la pollution, qui seraient responsables, selon « des » spécialistes, de quarante mille décès en France chaque année. Le Conseil d’Etat, avait relancé le dossier à plusieurs reprises, mais les mesures prises sont restées loin du compte. Le gouvernement vient donc d’être sanctionné avec cette amende record de 20 millions d'euros (payée par les contribuables), qui sera répartie entre les organismes publics de lutte contre la pollution de l'air...