L’instruction technique de la Direction générale de l’alimentation, en date du 29 septembre 2022, modifie les niveaux de surveillance de la faune sauvage vis-à-vis du risque de peste porcine africaine (PPA). Toute l’ancienne zone blanche du nord-est du territoire, incluant des zones des Ardennes, de la Meurthe-et-Moselle et de la Meuse, repasse en niveau 2A de surveillance. Cet abaissement du niveau de surveillance est lié à l’évolution favorable de la situation sanitaire dans l’ouest de l’Allemagne, où avait été détecté, fin mai 2022, un foyer de PPA dans un élevage de porcs plein air à environ 6 km de la frontière française, dans le land du Bade-Wurtemberg. Comme il est indiqué dans l’instruction technique, fin août, toutes les mesures de lutte ont été levées dans cette zone, puisque le foyer détecté en mai 2022, est resté unique. Pour le reste du territoire, les niveaux de surveillance ne changent pas : le sud-est est toujours à un niveau 2B du fait du risque d’introduction depuis l’Italie du nord : selon l’instruction technique, au 1er septembre 2022, « le cas de PPA dans la faune sauvage en Italie le plus proche de la frontière française est désormais à 76 km ». Les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et des Alpes Maritimes sont concernés. Les départements de Haute-Corse, Corse-du-Sud, de Mayotte et de la Réunion restent toujours au niveau 2B. Le reste du territoire est à un niveau 2A. Pour rappel, le niveau 2 concerne les zones limitrophes ou/et jugées suffisamment proche d’un foyer ou cas, avec un risque d’extension par diffusion de proche en proche (2B) et/ou diffusion à moyenne et longue distance (2A). Pour les deux niveaux, il implique des analyses systématiques sur les cadavres de sangliers, quelles que soient les lésions constatées lors de l’autopsie. Pour le niveau 2B, il y a aussi un élargissement du réseau d’acteurs participant à la surveillance évènementielle. De plus, les cadavres de sangliers trouvés en bord de route seront collectés pour examen nécropsique et prélèvements, uniquement en cas d’observation ou de comportements inhabituels/mortalité groupée sur une zone.