Changement climatique, destruction de son habitat, pesticides et maladies ont décimé les abeilles, dont la population décline dangereusement et fragilise l'ensemble de la biodiversité. Pour tenter d'y remédier, le ministère américain de l'agriculture (USDA) a approuvé le tout premier vaccin destiné aux abeilles mellifères qui pollinisent et permettent ainsi la reproduction de 80% des plantes. Développé depuis une dizaine d'années par Dalan Animal Health, une société de biotechnologie implantée en Géorgie (sud-est des Etats-Unis), il vise à protéger cette espèce contre la loque américaine, une maladie qui détruit les ruches. Voici ce qu'il faut savoir sur ce sérum pour l'instant réservé aux Américains : « Contrairement à un vaccin traditionnel, il n’est pas injecté. Le processus consiste à introduire le vaccin contenant des larves mortes de Paenibacillus à de la gelée royale, que les abeilles ouvrières donnent à la reine. Une fois ingérée, la progéniture de celle-ci se retrouve alors immunisée contre la bactérie… » a expliqué Annette Kleiser, directrice générale de Dalan. Lors des tests en laboratoire, les chercheurs ont constaté un taux de résistance à la maladie grimpant jusqu'à 50 % au sein de la descendance. Dans un premier temps, Dalan prévoit de distribuer le vaccin à un nombre limité de professionnels du secteur, avant de le rendre disponible à la vente aux Etats-Unis cette année. D'après l'entreprise, cette découverte scientifique pourrait être utilisée pour trouver des vaccins contre d'autres maladies liées aux abeilles, telles que la version européenne de la loque.