Le CIC a dévoilé le lauréat du prix « CIC Markhor 2022 », décerné à un projet de rapatriement des mouflons du désert, au Mexique. Cet animal est une sous-espèce de Bighorn, qui vit dans les régions désertiques du sud-ouest des États-Unis et dans le nord Mexique. Sa morphologie et ses habitudes sont assez semblables à ceux d'autres Bighorn, mais cet animal a développé diverses adaptations pour vivre dans des environnements désertiques, sans eau, pendant de longues périodes. Leur nombre a considérablement diminué après la colonisation européenne du sud-ouest américain, commencée au 16e siècle. Complètement disparu dans trois états mexicains depuis 1960, le Bighorn désert a fait l’objet de mesures de protection, mais sans résultat. Il a fallu donc prendre d’autres mesures, ce qui fut fait depuis 2004. Les effectifs, sur ces trois états, sont passés de zéro à un peu plus de 1 500 têtes, ce qui a valu aux auteurs ce prix « CIC Markhor 2022 », organisé à chaque COP de la CDB, et décerné à des projets qui lient la conservation de la biodiversité et les moyens de subsistance humains, grâce à une utilisation durable. Lors de la COP15 qui vient de se terminer à Montréal, sous la présidence chinoise, le prix a été remis par le Dr Dilys Roe présidente du groupe de spécialistes de l'utilisation durable et des moyens de subsistance de l'UICN, Arno Wimpffen directeur général adjoint du CIC et Shane Mahoney chef de la Division des politiques et du droit de CIC à Javier Arteé (Sonora, Rancho Sierra El Álamo) ; Emilio Rangel Woodard (Coahuila, Rancho La Palmosa) et José Antonio Vallina (Chihuahua, Rancho La Guarida).