« Quelques cas d'infection, mais pas d'inquiétude » ont déclaré les autorités, à la suite de la découverte, depuis plusieurs jours, de cette maladie oculaire qui touche les isards. La bactérie kérato-conjonctivite qui perturbe la vision de certains animaux est de retour. L'alerte a été lancée sur Facebook la semaine dernière, à la suite de quelques cas repérés. Pour Yannick Barascud, coordinateur du pôle Biodiversité agriculture et territoire au Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises, la vigilance est de mise, mais en l’absence de certitude, il n’est pas très inquiet. « La préoccupation est surtout sur le bouquetin. On doit veiller à la bonne santé de nos populations. À priori, il n'y a pas de risque de grosse irritation » a-t-il précisé. Du côté du Parc national des Pyrénées, la kérato infecte bel et bien quelques bêtes. « On a repéré quelques cas sur les isards depuis fin août-début septembre » a confirmé Alexandre Garnier, vétérinaire, et chargé de la veille sanitaire pour la faune sauvage, qui, lui aussi, se veut rassurant, comme Xavier Nouvel, enseignant-chercheur à l'École vétérinaire de Toulouse, qui rappelle que « la forme la plus fréquente de la kérato est bénigne et sans séquelle, bien que des formes plus graves puissent conduire à une cécité mortelle ».