Réseau de surveillance des maladies infectieuses des oiseaux et des mammifères sauvages terrestres, le réseau SAGIR a été créé en 1955. Il repose sur un partenariat entre l’OFB et les FDC, qui assure une surveillance continue des maladies létales et des processus morbides de la faune. En cas d’événement sanitaire majeur, il dispose d’une réactivité quasiment instantanée, grâce à son système d’alerte spécifique. Le réseau SAGIR s’appuie donc sur un réseau d’observateurs de terrain, coordonnés par deux interlocuteurs techniques spécialisés dans chaque département : un membre de la FDC et un représentant de l’OFB. Les animaux sauvages trouvés malades ou morts, sont transportés par des personnes habilitées par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, jusqu’au laboratoire départemental d’analyses vétérinaires. C’est là qu’est réalisé le diagnostic. Certaines analyses particulières sont effectuées par des laboratoires spécialisés, en appui aux laboratoires de proximité. L’ensemble des résultats est ensuite intégré dans une base de données nationale, hébergée par l’Anses-Laboratoire de la rage et de la faune sauvage. Une base de données interne, « Epifaune », administrée pour le compte des ministères de tutelle, au service des autres acteurs impliqués, est pilotée par les équipes de l’unité sanitaire de l’OFB (USF). Des alarmes automatiques permettent de détecter précocement des événements anormaux, ce qui permet de lancer au plus tôt des investigations ciblées pour établir un diagnostic. Le réseau SAGIR remplit donc quatre objectifs principaux :

- détecter précocement l’apparition de maladies nouvelles pour la faune sauvage,

- détecter les agents pathogènes transmissibles à l’homme et/ou partagés par la faune sauvage et les animaux domestiques,

- surveiller les effets aigus non intentionnels de l’utilisation agricole des produits phytopharmaceutiques sur les oiseaux et les mammifères sauvages

- caractériser dans le temps et dans l’espace les maladies des oiseaux et des mammifères sauvages à enjeu pour la santé des populations.