Alors que l’on apprenait, en fin de semaine dernière, le premier accident de chasse de la saison 2022/2023, l’OFB publiait le bilan de la saison précédente, 2021/2022. Concernant l'accident de la semaine dernière, il s’est produit en Alsace, dans la forêt de Bantzenheim (Haut-Rhin), où, jeudi dernier 1er septembre, les secours ont été activés pour venir en aide à un homme de 69 ans, blessé à la main gauche. Si les circonstances des faits n’ont pas encore été clairement établies, leur origine accidentelle ne semble pas faire de doute. Le blessé a été transporté à Mulhouse et une enquête de gendarmerie est en cours. Concernant le bilan de la saison précédente, le communiqué de l’OFB précise que : « La tendance d’une baisse des accidents observée depuis 20 ans se confirme, malgré une légère hausse par rapport à l’an dernier. Ils sont ainsi depuis deux ans inférieurs à 100. Ces résultats reflètent les efforts menés sur la sécurité et la formation par l’ensemble des acteurs cynégétiques…. ». Sur la période 2021-2022, l’OFB a recensé 90 accidents de chasse au total (blessures corporelles liées à l’utilisation d’une arme de chasse), dont 8 mortels. Parmi ces derniers, deux ont concerné des victimes non-chasseurs. Les accidents, comme les incidents recensés, confirment qu’ils sont, pour la très large majorité, le résultat de fautes humaines liées au non-respect des règles élémentaires de sécurité. Ainsi, parmi les principales causes, on retrouve le manquement aux règles essentielles de sécurité lors de la chasse en battue au grand gibier : non-respect de l’angle de tir (30 degrés), mauvaise manipulation d’armes, tirs en directions des routes, habitations ou chemins de randonnées. « La sécurité à la chasse est une priorité de l’OFB, qui œuvre, à travers ses missions de délivrance du permis, de police de la chasse ou de sensibilisation, à sanctionner ou à faire évoluer les situations dangereuses. Au vu des statistiques, les efforts doivent être poursuivis, en particulier pour ce qui concerne l’évitement des tirs en direction des routes et des habitations. Je salue les efforts réalisés depuis plusieurs décennies désormais par les acteurs cynégétiques et forme le vœu que nous poursuivions notre travail en commun » a déclaré Pierre Dubreuil, le directeur général de l’OFB.