Bien que l’on ne sache pas vraiment qui anime, au sein de la FNC, cette « Task force numérique », le moins que l’on puisse dire est que leur dernier communiqué laissera des traces dans le milieu cynégétique. Nombreux sont les chasseurs qui ont failli tomber de leur chaise, vendredi dernier, à la lecture des recommandations relatives à l’usage de la chevrotine dans le département des Landes. Extrait du communiqué de cette « Task force », marqué du sceau de la Fédération nationale des Chasseurs :

 

« Chers militants,

Suite au CNCFS du 20 juillet, les projets d’arrêtés ministériels relatifs aux chasses traditionnelles, à la suspension de la chasse du grand tétras et à l’autorisation de l’emploi de la chevrotine pour la chasse à tir du sanglier dans les Landes sont en consultation publique jusqu’au 10 août prochain…

Pour participer à la consultation publique relative à l'usage de la chevrotine dans le département des Landes, il vous suffit de cliquer sur « Déposer votre commentaire » et préciser en objet du message que vous êtes « FAVORABLE » au projet. Pour justifier votre avis, dans le corps du message, vous pouvez reprendre l’une de ces formulations, éventuellement l’amender, ou faire votre propre commentaire :

* Après plusieurs années d’expérience, l’emploi de la chevrotine pour la chasse à tir du sanglier dans les Landes a montré son efficacité ;

* Elle est efficace pour la régulation des populations de bêtes noires ;

* Elle permet donc de limiter la facture des dégâts de grand gibier ;

* Elle n’est pas plus accentogène contrairement aux idées reçues ;

* L’ensemble des acteurs locaux soutiennent ce texte.

 J'approuve ce projet d'arrêté autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023... »

 

L’auteur de cette incitation, qui manque manifestement des plus élémentaires notions de balistique, aurait mieux fait de rechercher pourquoi, le 2 mars 1972, ces munitions maudites ont été interdites. Les Claude Hettier de Boislambert, François Sommer, François Junk, Fernand Verdeille, André-Jacques Hettier de Boislambert, ardents défenseurs d’une chasse « propre et éthique » ont dû se retourner dans leurs tombes. Bien évidemment, les « Chasseurs » qui ont encore le respect des animaux ne suivront pas cette ineptie, mais une question se pose : Willy Schraen est-il favorable à une telle mesure, ou s'est-il laissé déborder ? Un éclaircissement du président de la FNC sur l'utilisation, à la chasse aujourd'hui, de munitions du 19e siècle, sera le bienvenu...

Pour voir la version intégrale en ligne, c'est ICI