La première réunion de l'UICN-APAC 2022 a été un événement marquant sur l'avenir de la conservation de la faune en Afrique. Les représentants des gouvernements, des organismes régionaux africains, des ONG, des experts et des organisations nationales et internationales, des universités y ont évalué le rôle actuel des aires protégées africaines, pour le développement et la conservation. Lors de la discussion sur l'inclusion des PACL dans les activités de conservation, les gouvernements, la société civile et les acteurs privés ont appelé les organismes internationaux tels que l'UICN, la CITES et la CDB à en tenir davantage compte dans leurs décisions et l'élaboration des politiques. En tant que partisan de la conservation par l'utilisation durable, le CIC est bien conscient que les meilleurs exemples de conservation réussie proviennent de pays où est pratiquée la chasse règlementée. Le Dr Dilys Roe, présidente du groupe d'experts de l'UICN a déclaré : « A l'APAC, il est clair que l'utilisation durable jouera un rôle clé dans la gestion des aires protégées en Afrique. Le tourisme photographique et la chasse fournissent déjà la part du lion de leur financement et continueront de le faire à l'avenir… ».