En 1994, le Conseil départemental de l’Isère, propriétaire de 4 000 ha sur les communes de Gresse-en-Vercors et de Chichilianne n’autorisait plus la chasse sur la zone inclue dans le Parc régional. Mais, les grands cervidés, non régulés, étant à l’origine de dégâts mettant en péril le biotope, le Conseil départemental réautorisait la chasse en date du 28 mai 2021. Malgré une pétition qui avait recueilli 89 000 signatures, une convention de partenariat était signée entre la Diane de l’Isère et le département pour assurer la régulation des grands cervidés, devenue indispensable. Les écolos sont furieux et dénoncent une action inutile désormais, depuis le retour des loups. Mais du côté de l’ONF, gestionnaire du massif, Jean-Yves Bouvet confirmait : « On a plus de 50% des parcelles du Vercors sur lesquelles on n’a pas de renouvellement forestier. En plus, on a des problèmes de gestion liés au changement climatique et malheureusement le déséquilibre est très clairement dû à l’abroutissement… ».