Début juin 2022, le Vietnam annonçait avoir développé avec succès un vaccin à administrer aux porcs pour lutter contre la peste porcine africaine. Après les essais cliniques, une première phase expérimentale a été lancée cet été, mais on vient d’apprendre la suspension de ce traitement, à la suite d’une mortalité anormale constatée chez les suidés vaccinés. Les porcs, qui faisaient partie des six cents sujets issus de plusieurs fermes de la province centrale de Phu Yen, avaient reçu une injection du vaccin « NAVET-ASFVAC » développé par Navetco, une société appartenant au ministère de l’Agriculture, a rapporté le journal Nhan Dan. « Nous avons mis en place un groupe de travail qui se rendra dans la province pour enquêter sur la mort des porcs » a déclaré un responsable du ministère de l’Agriculture. De son côté, Navetco n’a pas souhaité, pour le moment communiquer sur ce sujet avant de connaitre les causes du rejet du vaccin sur les porcs traités. La maladie, dont le berceau est l’Afrique, a été détectée pour la première fois au Vietnam en 2019, ce qui avait amené l’abattage de 20% du cheptel porcin vietnamien, c’est-à-dire plus de deux millions d’animaux. Depuis le début de cette année 2022, l’épidémie s’est propagée à 753 zones dans 47 provinces du Vietnam, entraînant l’abattage de 36 500 porcs.